07
fév

Merci La grange à Laval pour cet accueil de charme!

L'émotion, la soupe et les chevaux furent au rendez vous!
Retour à la ville à présent....
‪#‎citadineunjourcitadinetoujours‬
‪#‎repos‬
‪#‎SOLALSOLALSOLALSOLALSOLALSOLALSOLALSOLAL‬

lagrange

Share Button
06
fév

La parenthèse en chanteuse.

Jouer dans une grange.
Loger dans les arbres.
Marcher dans la boue.
La liste à Laval

Les pieds dans la gadoue mais le cœur dans les arbres!

parentheseenchanteuse

Share Button
06
fév

Merci Oissel

Merci Oissel pour avoir été d'excellents cobayes!
Ce soir, Rose Trio Tour (RTT?) fera sa 2eme à Laval!
#Soldout
#Trio
#moinsletrac

mercioissel

Share Button
05
fév

Trio, Première. #trac

triopremiere

Share Button
02
fév

Grosse journée…

Ça bosse Ca bosse...et Ca kiffe au concert de Francis.
#triosurlevolet

grossejournee

Share Button
01
fév

#repets #trio #kif #hâte

repetstrio3

Share Button
31
jan

Plan de table ou set list….

Mariage ou concert?
#travauxpratiques
#surprisereciproque
#alabourre

plandetable

Share Button
31
jan

Trio ou quatuor

Quelques dates futures seront en trio. (Et c'est juste mortel! #autokif)
Voire en quatuor (quoi qu'on ne soit pas encore certains du son de la guitare coussin)
#Oissel
#Laval
#hâte

trioquatuor

Share Button
22
jan

Pour être deux à La Grosse Emission

Replay

PE2_LGM

Share Button
14
jan

2015 s’en sort mieux que prévu…

2015 en vrac, en liste, en pourcentage, en quote part, en ordre, en bordel décroissant, ça a pas été mieux que ça.
2015 a un grain quelque part. 2015 a fait un peu le trottoir. Elle a aguiché, elle a traqué, trinqué, triché, elle a fait la bringue, elle a fait la dingue, et puis doucement, a repris conscience que c’était sa dernière chance. Et peut être même qu’il y en avait plus, de chance.
2015 a pas cherché à sauver quoi que ce soit. A croire que 2015 avait déjà fait ses choix.
Du coup elle a du faire avec, et beaucoup faire sans. Elle a du assumer des nouvelles situations. Mais comme d’habitude, 2015 attend que ça passe. Elle attend bien sagement que les erreurs s’effacent, sans même cligner des yeux.
2015 fait bien semblant, elle fait très bien semblant.
Janvier avait beau s’illuminer, qu’avril s’était déjà découvert d’un fil. Le fameux fil dont on se défait et soudain on attrape tout un tas de trucs, la peur, l’ivresse, le chaos, la détresse, en passant par la solitude.
Mais 2015 est pleine de ressources. Elle trouve de jolies choses, de jolies formes, de jolies raisons d’avancer. 2015 s’évertue à tenir debout. Elle lutte souvent contre les mois qui se déchainent. Mai, juin, juillet, aout, la voilà à moitié consommée. L’automne sera un peu clément. Et puis l’hiver. Celui qu’on sait éphémère. Alors bientôt, l’année suivante emportera avec elle les chutes et les échecs. 2016 verra clair, 2016 verra mieux. Et que ça recommence comme on peut. ET que c’est pas pire que les autres années finalement.
2015 s’en sort mieux que prévu. Mais laissons-la là où elle est….
Cette année, je me suis dit que je ne pouvais pas prendre des résolutions que je ne tiendrai pas et qui me foutraient encore plus le bourdon.
Alors non, je n’arrêterai pas de boire, je ne passerai pas mon permis, je ne me mettrai pas à faire des exercices en tout genre... Je n’apprendrai pas une nouvelle langue, et je ne prendrai pas des cours de dessins, de tai chi, de méditations renforcée coef.12. Je ne me baignerai pas à -17 dans des eaux verglacées, je n’écrirai pas mes mémoires d’amnésique, je ne me battrai pas contre mes pulsions somnamboulimiques, je ne ferai pas le tour de la terre, je n’empêcherai pas la guerre, la misère. Je ne me priverai pas d’émissions sordides, d’émulsions torrides, je n’abandonnerai pas les hommes qui ne savent pas m’aimer mieux que leur ombre. Je n’écrirai pas un roman, ni même un recueil. j’oublierai toujours mon parapluie quand il pleut, et le perdrai toujours les jours ensoleillés. Je rentrerai à des heures impossibles et je n’écouterai pas les conseils avisés de mes proches. Je ne serai pas au régime, je n’épargnerai pas mon corps des jeux de mon esprit. Je ne fumerai pas moins, je ne filerai pas droit. J’écrirai encore quand ça me chante, et jamais quand il le faut.
Cette année, je me perdrai encore à 2 pas de chez moi, et réinventerai le monde à 6 heures du matin.
Mais je ferai plus attention aux rêves, aux gens, aux amis. Je ne laisserai pas la raison me prendre tout mon sang. J’irai voir si demain est plus tendre qu’hier. Je pleurerai encore, puisque les larmes coulent avec les histoires qui ne voient pas le jour. Je ferai des pauses, des longues pauses de tout et de rien, et je prendrai mon temps.

Share Button
.

RSS | Custom par Ava et SebCha